Dans un grand vent de liberté

Il est cinq heures. Paris s’éveille. Les aiguilles couleur de givre de l’horloge de Montparnasse laissent couler leurs heures sur les pastilles blanches du cadran qui égraine la nuit.

Les trottoirs des Champs Elysées sèchent leurs flaques entre humidité, réverbères et clarté. Les taxis en maraude à demi endormis rentrent leur fatigue routinière au logis.

Le Téléthon vient de s’achever sur une nouvelle victoire de la solidarité. Après les sunlights, les strass et les paillettes, la douleur et la sueur reprennent inévitablement leur droit, mais avec en plus l’espoir qui transfigure.

Les visages de ces enfants accidentés de la vie ne mentent pas. Leur vérité ne triche pas et renvoie chacun à sa propre image et à ses réalités personnelles.

Puissions-nous, à partir du choc de ces témoignages croqués dans des visions fugitives, savoir nous remettre en question et agir en conséquence.

Après cet exemple de fraternité, que chacun sache discerner les vrais combats et les faux semblants, les causes justes ou les dispersions inutiles.

“A Hauteur d’Homme” vient de franchir le cap de ses 3 ans. Elle a déjà rassemblé de nombreux concours associatifs et individuels, de l’Aquitaine à l’Europe et au-delà.

Après de multiples actions concrètes et la réussite des trois étapes déterminantes de novembre, notre collectif continue sa progression constante.

“A Hauteur d’Homme” est désormais définitivement ancré en terre humaine et il poursuivra sereinement la route que ses fondateurs et ses membres lui ont tracée. Notre espace a entamé un combat décisif. Il convient d’être rassemblés pour le mener à bien.

Si certains hésitent ou se dirigent vers des voies incertaines, d’autres plus nombreux viendront immanquablement les remplacer et multiplier nos équipages.

Il est en effet essentiel que nous puissions rassembler autour de notre combat un maximum de concours unis dans la même direction notre cause et lui rendre justice. collective, pour inciter les pouvoirs publics à rallier.

Il appartient aux forces vives de notre société de s’engager davantage et d’apporter des contributions nouvelles afin de pouvoir tous ensemble agir plus profondément.

L’aiguille immaculée de Montparnasse continue de verticaliser pour l’histoire l’écoulement du temps en traçant le chemin des lendemains de chacun.

La vie, qui s’était arrêtée l’espace d’un instant immatériel suspendu au miracle d’une nuit particulière, reprend désormais son cours, ses droits et ses défis.

Puissent les hommes et les femmes de notre pays ou d’ailleurs, qui ont vécu des moments de partage aussi réconfortants, savoir garder en eux et faire prospérer ce souffle d’air pur comme dans un grand vent de liberté.

Tels sont les vœux que nous nous permettons de formuler pour l'avenir.

Bernard Frautschi

MAJ : 17-08-04